• Le 27 septembre 2018

La Fondation de l’Université de Nantes soutient les projets de solidarité internationale des étudiants. Cette année, grâce aux nombreux donateurs particuliers, quatre associations étudiantes de l’Université de Nantes ont pu mener à bien leur projet solidaire. Elles ont collecté plus de 5000€ pour mener des actions concrètes au profit des populations défavorisées à travers le monde : Madagascar, Cambodge, Philippines et Kenya.

Découvrez le témoignage de Margot, membre de l’association Pharma’Libre, partie en juillet 2018 au Cambodge, dans sept orphelinats, pour sensibiliser les enfants à l’hygiène.

photo equipe
Ci-dessus : les membres de l'association Pharma'Libre


Rappelez-nous le contexte de votre mission
Nous sommes une association de six étudiant.e.s de l’Université de Nantes en quatrième année de pharmacie. En partenariat avec PHI Atlantique et Enfants d'Asie, nous sommes partis pendant un mois au Cambodge pour réaliser des bilans de santé, des dépistages, des vaccinations, des sensibilisations à l’hygiène des mains et des dents mais aussi proposer des jeux et des sorties aux enfants.

pharma libre

Avant votre départ, vous avez collecté des dons via la Fondation de l’Université de Nantes. Quelles sont les actions que vous avez pu mener ?
Les sommes que nous avons collectées nous ont permis de réaliser :

  • 171 dépistages de l’hépatite B et du VIH
  • 161 vaccinations contre l’hépatite B
  • 26 vaccinations contre le tétanos pour les enfants
  • 21 consultations chez le dentiste pour les enfants

Sur place nous avons procédé à des bilans de santé qui prenaient en compte la taille, le poids, l’IMC, le contrôle de la vue, le contrôle dentaire et le contrôle ORL de chaque enfant. Un purificateur d'eau et cinq paires de lunettes ont aussi été achetés.

pharma libre

Que vous a apporté cette mission ?
Cette mission nous a énormément appris. Nous avons fait des rencontres inoubliables, découvert une autre culture, une nouvelle façon de vivre mais aussi une manière différente de concevoir l’avenir. Nous sommes fiers d’avoir pu mener à bien ce projet qui a abouti à des résultats concrets. C’est l’aboutissement d’un travail d’équipe de toute une année où nous avons appris à compter les uns sur les autres et à travailler en cohésion. Notre principal objectif était d’assurer l’accès aux soins pour les enfants cambodgiens.

pharma libre

Comment envisagez-vous de valoriser votre mission au sein de l’Université de Nantes ?Nous allons organiser « un retour de projet » à la faculté de pharmacie au mois d’octobre. À cette occasion, nous inviterons tous nos partenaires et donateurs pour un bilan de mission qui présentera nos chiffres clés. C’est un événement qui sera ouvert à tous et toutes. Nous vous y attendons nombreux et nombreuses !


Toute l’équipe de Pharma'Libre remercie très sincèrement toutes les donatrices et tous les donateurs qui ont rendu ce projet possible.